Accueil > Français > Équipes > Services techniques > Électronique Instrumentation > Projet Instrumentation

Le cryoplongeur


Retour menu précédent

 

Introduction

 

La cryomicroscopie électronique repose sur l’observation d’objets biologiques hydratés et congelés, proches de leur état natif en solution. Couplée à des techniques d’analyse d’images, elle permet d’obtenir des informations structurales avec une résolution de 5 à 30 Å.

 

La cryomicroscopie électronique utilise un mode de préparation des molécules très spécifique : celles-ci, en suspension dans un film liquide d’une centaine de nm d’épaisseur, sont immobilisées par une congélation ultra-rapide qui transforme le solvant aqueux en un film de glace amorphe.

 

Pendant longtemps, la préparation des échantillons s’est faite de manière manuelle. L’échantillon était déposé sur une grille de microscopie électronique avec une micropipette, le surplus de produit était éliminé par une éponge pendant un temps approximatif. Ensuite, l’opérateur venait plonger la grille dans un bain d’éthane liquide pour vitrifier l’échantillon.

 

Cette méthode, artisanale, donnait des échantillons peu reproductibles.
Il a donc été demandé au service d’instrumentation électronique de développer un dispositif rendant cette opération automatique.

 

Le cryo-plongeur conçu au laboratoire permet d’automatiser le processus de vitrification d’échantillons biologiques en :

- Maitrisant le taux d’humidité et la température dans la chambre
- Contrôlant le temps d’épongeage ainsi que la vitesse de trempe.

 

Chambre d’introduction d’échantillon (dessinée par V. Klein et usinée par F. Quenault)

 

C’est dans cette chambre que s’effectue la dépose de l’échantillon sur une grille de microscope électronique grâce à une micropipette. Cette chambre est thermostatée et régulée en humidité.

 

C’est également là que s’effectue l’épongeage grâce à deux vérins pneumatiques.

Aprés épongeage, l’échantillon est automatiquement plongé dans un récipient d’éthane liquide maintenu à -180°C.

 

Détail des échanges gazeux au sein de la cellule

 


Contact : Vincent Klein