Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires Matière Molle > Archives 2009

Séminaire Myriam Reffay

Sociologie de cellules épithéliales


Myriam Reffay

Laboratoire Physico Chimie Curie – UMR 168
Institut Curie, Paris

Des cellules qui interagissent entre elles peuvent donner naissance à des comportements collectifs que les connaissances acquises à l’échelle de la cellule individuelle ne peuvent complètement expliquer. En ce qui concerne les cellules épithéliales, une signalisation mécanique intervient. Ainsi, lorsque l’on libère de l’espace libre à une monocouche parvenue à confluence, celle-ci s’étend.

Nous avons développé une technique à base de « micro-pochoirs » permettant d’étudier la motilité collective induite par le retrait de ces masques, sans pour autant avoir endommagé les cellules du bord (contrairement aux tests classiques de cicatrisation). Cette migration induite donne naissance à des mouvements coordonnés à l’intérieur de la monocouche mais aussi a des structures qui sont des doigts de migrations. A l’extrémite de ces digitations apparaissent des cellules dites cellules « leader » qui mènent la migration. Ce type de structures est observé en embryogénèse et en cancérogénèse.

Le but de notre étude est de mieux comprendre la naissance de ces doigts et le rôle de ces cellules leader. Nous avons caractérisé les doigts de migration (taille, orientation, forme des doigts, champ de vitesse) mais aussi leur réponse à une perturbation comme la photo-ablation afin de mieux comprendre leur organisation. Cette étude a été couplée avec des mesures de forces grâce à des micro-piliers.