Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires Magnétisme et Supraconductivité > Archives 2009

Oscillations quantiques et surface de Fermi dans les supraconducteurs à haute température critique

B. Vignolle - Laboratoire National des Champs Magnétiques Pulsés (CNRS-UPS-INSA) - Toulouse, France


Après plus de vingt ans de recherche, la nature de l’état fondamental des cuprates reste encore énigmatique. Les récentes mesures d’oscillations quantiques effectuées au LNCMP apportent un nouvel éclairage sur ce sujet. Les mesures du côté sous dopé permettent d’établir l’existence, à basse température, d’une surface de Fermi fermée et cohérente [1, 2, 3]. Contrairement aux composés sur-dopés dont la surface de Fermi consiste en un large cylindre [4], les composés sous-dopés semblent avoir une surface de Fermi composée de petites poches. Des mesures complémentaires d’effet Hall au même dopage suggèrent la présence de poches d’électrons associées à une reconstruction de la surface de Fermi [5]. L’origine de cette reconstruction reste ouverte à discussion.

 

Ces travaux ont été effectués en collaboration avec les groupes de L. Taillefer (Sherbrooke, Canada), D.A. Bonn (Vancouver, Canada) et N.E. Hussey (Bristol, Angleterre).

 

[1] N. Doiron-Leyraud et al, Nature 447, 565 (2007)
[2] A. Bangura et al, Phys. Rev. Lett 100, 047004 (2008)
[3] C. Jaudet et al, Phys. Rev. Lett 100, 187005 (2008)
[4] B. Vignolle et al, Nature 455, 952 (2008)
[5] D. LeBoeuf et al, Nature 450, 533 (2007)

 

LNCMP Laboratoire National des Champs Magnétiques Pulsés (CNRS-UPS-INSA) - Toulouse, France - http:\\www.lncmp.org

 

Affiche Pdf