Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires Matière Molle > Archives 2009

Séminaire Dominique Bazin

La physique des biomatériaux et son implication médicale : Application à la lithiase


Dominique Bazin

Laboratoire de Physique des Solides
CNRS et Université Paris-Sud, Orsay

L’intérêt physiopathologique et clinique de l’analyse des entités biologiques n’est plus à démontrer. Dans le cas des calculs rénaux, cette démarche est en effet un passage obligé si l’on désire identifier clairement la cause de la maladie lithiasique. En raison de sa nature multiphasique (plus de 100 constituants ont été identifiés à ce jour dans les calculs urinaires), seule une démarche couplant plusieurs techniques autorise une caractérisation fiable. En effet, le diagnostic étiologique doit prendre en compte non seulement le constituant principal, mais aussi les corps minoritaires qui lui sont associés et dont certains orientent d’une manière décisive le diagnostic étiologique.
Jusqu’à présent, ce sont surtout des techniques physiques d’analyse conventionnelles comme l’infra-rouge à transformée de Fourier (IRTF), la diffraction X ou la spectroscopie Raman qui ont été utilisées pour déterminer la nature des calculs. Désormais, ce sont les techniques spécifiques aux grands instruments qui sont sollicitées ;
Nous décrirons à travers quelques exemples les avancées effectuées soit dans le domaine du diagnostic, de la thérapie ou encore des processus biochimiques mis en jeu lors des processus de calcification.

  • Peculiar Morphology of Stones in Primary Hyperoxaluria
    M. Daudon, P. Junger, D. Bazin,
    New England Journal of Medicine, 359 (2008) 100-102.