Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires généraux du Laboratoire de Physique des Solides > Archives 2011

Jean-Pierre NADAL

Physique statistique de dynamiques sociales urbaines


Résumé :

 
Dans les années 70, l’économiste et politologue Thomas Schelling observait que les comportements individuels, lorsqu’ils dépendent de ceux des autres, peuvent conduire à des phénomènes sociaux non nécessairement anticipés ni même souhaités. Précurseur de l’étude de phénomènes collectifs en sciences sociales, Thomas Schelling, introduit des modèles simples qu’il étudie avec une démarche plus semblable à celle des physiciens qu’à celle des économistes. Dans les années récentes ses modèles ont été reconsidérés, à la fois par des sociologues, des économistes et des physiciens.

 

Cet exposé s’intéressera au cas de la ségrégation sociale en milieu urbain. Dans une première partie, j’expliciterai des liens entre le modèle de ségrégation de Schelling et des modèles de physique. En particulier, je montrerai une équivalence entre la dynamique dans une version du modèle de Schelling, et la dynamique à température nulle du modèle de spins-1 de Blume-Emery-Griffiths - modèle utilisé pour décrire différents systèmes physiques, t.q. mélanges He3-He4, mélanges binaires en présence de lacunes. Dans une seconde partie, j’aborderai une modélisation intégrant facteurs sociaux et économiques, et s’appuyant sur des données concernant le marché de l’immobilier à Paris. Les travaux présentés résultent d’une collaboration avec Laetitia Gauvin (thèse au LPS, ENS), Jean Vannimenus (LPS, ENS) et Annick Vignes (ERMES, Université Paris 2).

 

Biographie :

 

Jean-Pierre Nadal, directeur de recherche au CNRS, partage son temps entre le Laboratoire de Physique Statistique de l’École Normale Supérieure, et le Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Après une formation en physique statistique, il s’est orienté vers les sciences cognitives et plus spécialement la modélisation en neurosciences. Depuis quelques années son activité porte également sur la modélisation de systèmes complexes en sciences sociales.

 

Contact : Jean-Pierre NADAL - ENS

 

Affiche PDF