Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires généraux du Laboratoire de Physique des Solides > Archives 2011

Sylvain DAVID

Energie nucléaire : quels systèmes pour quel futur ?


Résumé :
 

Les prévisions de la consommation d’énergie d’ici 2050, ainsi que le devoir de réduire les émissions de gaz a effet de serre, nous oblige a envisager ce que pourrait être une énergie nucléaire contribuant de façon significative à la demande mondiale dans les décennies qui viennent, qui pourrait représenter jusqu’à 25% de la consommation mondiale d’énergie primaire d’ici la fin du siècle, soit une production d’électricité nucléaire multipliée par 8 environ par rapport à la situation actuelle.

Les filières actuelles seules, basées sur l’uranium 235, ne permettent pas d’envisager une production durable d’énergie nucléaire, tant du point de ressources que de la gestion des déchets. Les réacteurs de 4ème génération, toujours basés sur la fission, permettent quant à eux d’envisager une production d’énergie massive pendant des milliers d’années, et offrent également la possibilité de mettre en œuvre la transmutation des actinides mineurs, qui dominent la radiotoxicité des déchets à long terme, ainsi que la chaleur résiduelle, paramètre clé du dimensionnement des sites de stockage géologiques.

Dans ce cadre, nous présenterons un modèle simplifié de construction d’un monde énergétique en 2050 qui aboutit à une contribution significative d’énergie nucléaire. Nous détaillerons certains résultats obtenus au CNRS/universités sur les performances des divers systèmes de 4ème génération envisagés, notamment les réacteurs rapides au sodium, en ce qui concerne le potentiel de déploiement, la production de déchets et les performances de transmutation. Nous tenterons d’éclairer le débat autour de cette question épineuse qui conduit à un clivage important des différentes communautés impliquées, et qui devra être tranchée (au moins en partie) en 2012 dans le cadre de la loi de 2006 sur la gestion des déchets nucléaires.

image : NCSU

 

Biographie :
Sylvain David a obtenu sa thèse en 1999 au LPSC de Grenoble anciennement ISN) sur la capacités des réacteurs hybrides au plomb pour la production d’énergie ou la transmutation des déchets. Il est depuis chargé de recherche au CNRS à l’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay où il s’est spécialisé dans la simulation des réacteurs nucléaires du futur et des scénarios de déploiement associés. Il enseigne la physique de l’énergie, la neutronique et les réacteurs du futur au sein de diverses institutions (Paris XI, Polytechnique, etc...). Il est le co-organisateur de l’école Energies et Recherches (CNRS, CEA, Ademe, IFP), destinées aux doctorants et les chercheurs, qui se tient tous les deux ans.

 

Contact :
Sylvain David
Institut de Physique Nucléaire d’Orsay - UMR 8608
15 rue Georges CLEMENCEAU
91406 ORSAY (FRANCE)

http://ipnweb.in2p3.fr/index.html