Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires Magnétisme et Supraconductivité > Archives 2011

Ludivine Chauvière* - Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques - UMR 7162 CNRS

Compétition entre magnétisme et supraconductivité dans Ba(Fe1−xCox)2As2 étudiée par spectroscopie Raman


* collaboration : Yann Gallais, Maximilien Cazayous, Marie-Aude Méasson, Alain Sacuto, Dorothée Colson et Anne Forget

 

Dans les composés supraconducteurs à haute Tc à base de Fer-Arsenic découverts récemment, le dopage x ou la pression font disparaître l’ordre magnétique des composés parents pour laisser apparaître la supraconductivité. Le lien entre le magnétisme et la supraconductivité semble alors une question cruciale pour comprendre la supraconductivité à haute Tc et souligne le rôle possible des fluctuations magnétiques dans l’appariement électronique.

Le travail présenté s’est concentré sur des monocristaux de Ba(Fe1−xCox)2As2, présentant la particularité d’avoir une phase de coexistence entre les ordres magnétique et supraconducteur. L’étude
par spectroscopie Raman de la transition magnéto-structurale montre des anomalies fortes des phonons et un gap d’onde de densité de spin associé à la reconstruction de la surface de Fermi. Ces effets sont de moins en moins marqués à mesure que le magnétisme faiblit. L’étude de l’état supraconducteur montre un gap d’excitations fortement anisotrope autour la poche électron. Dans la phase de coexistence de l’onde de densité de spin et de l’état supraconducteur, on observe une compétition où l’ordre magnétique empêche l’ordre supraconducteur de s’établir sur certaines zones de la surface de Fermi. Ces mesures traduisent le lien fort entre les degrés de liberté structuraux, magnétiques et électroniques et éclairent d’un jour nouveau la coexistence entre la supraconductivité
et le magnétisme.

 

Affiche pdf