Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires généraux du Laboratoire de Physique des Solides > Archives 2011

Denis JEROME

Les organiques : des matériaux modèles pour une supraconduction non-conventionnelle


Résumé :

L’idée de supraconduction dans la matière organique remonte aux années soixante avec l’engouement de l’époque pour les théories et les matériaux unidimensionnels et aussi à cause de la saturation des performances des supraconducteurs.
Les débuts ont été marqués par la découverte de conducteurs organiques quasi unidimensionnels présentant une transition métal isolant prédite auparavant par Peierls. En 1979, une étape décisive fut franchie avec la synthèse des sels conducteurs de Bechgaard et la découverte à Orsay de leur supraconduction.
Les travaux sur ces systèmes se sont poursuivis durant les trente dernières années. Les résultats récents d ‘expériences variées suggèrent l’existence d’un lien étroit entre les fluctuations antiferromagnétiques et le « pairing » dans les systèmes quasi unidimensionnels organiques.
Ces matériaux, de structure simple, sont ainsi devenus des modèles possibles pour la physique de supraconducteurs présentant des Tc plus élevées dont la structure est cependant nettement plus complexe.