Accueil > Français > Événements > Séminaires > Séminaires généraux du Laboratoire de Physique des Solides

Emmanuel GUILLON - Université de Reims

Les polluants émergents issus de la santé : mythe ou réalité ? Apport de la chimie à la compréhension de leur devenir


Le terme générique de « polluant émergent » regroupe les contaminants chimiques ou biologiques, sans statut réglementaire clairement défini. Il s’agit bien souvent de molécules, pas nécessairement d’usage nouveau, mais nouvellement identifiées, pour lesquelles les données concernant leur présence, leur devenir dans l’environnement et leurs impacts potentiels sur la santé ou l’environnement sont parcellaires. Parmi ces polluants émergents sont notamment concernés des médicaments soumis ou non à prescriptions médicales (antibiotiques, pharmaceutiques, hormones) à usage humain ou vétérinaire. Le nombre de molécules concernées évolue en permanence tant au niveau des produits parents que de leurs produits de dégradation (naturels ou issus de traitement).

L’identification et l’étude du devenir des polluants émergents constituent des enjeux majeurs pour une gestion durable des ressources en eaux. Une connaissance approfondie de la dynamique des contaminants est un des paramètres clefs qui permet de mieux évaluer et de prévenir les risques pour les masses d’eau, comme d’y remédier.

Les sols et les sédiments sont les principaux compartiments d’accumulation de ces polluants dans l’environnement. Par ailleurs, ils sont au contact d’autres polluants, comme notamment les éléments traces métalliques (ETM), qui peuvent affecter leur devenir.

L’étude de la spéciation des polluants émergents, qui conditionne leur toxicité, est donc fortement influencée par la composition du sol/sédiment, les conditions physico-chimiques et la présence d’ETM. Une approche multi-échelles (macroscopique, microscopique et moléculaire) est essentielle pour aborder ces interactions complexes.

Une méthodologie, basée à la fois sur l’étude des isothermes de sorption et sur l’utilisation de techniques physico-chimiques d’analyse de surface (XPS, MEB/EDX, microfluorescence X, EXAFS et XANES), permet de rendre compte des propriétés de surface des divers solides naturels étudiés (interface solide-solution) et ainsi de mieux comprendre les phénomènes de transfert des polluants à travers les sols/sédiments. Cette approche sera discutée à partir de différents exemples.

Agenda

Ajouter un événement iCal