Accueil > Français > Actualité

Alexis Chennevière reçoit le prix de these 2015 de la Société française de neutronique


La Société française de neutronique a attribué son prix de these 2015 à Alexis Chennevière pour sa thèse “Dynamique de chaînes de polymère greffés et glissement aux interfaces” réalisée au Laboratoire de physique des solides sous la direction de Liliane Léger et Frédéric Restagno, dans l’équipe “Adhésion, friction et polymères”.

Dans cette thèse, plusieurs résultats originaux ont été otbtenus en utilisant des experiences de réflectivité de neutrons réalisées au Laboratoire Léon Brillouin en collaboration avec François Boué et Fabrice Cousin.

Dans cette thèse, la dynamique d’une couche de chaînes de polymère dont une extrémité est liée de manière covalente à un substrat solide a été étudiée. Dans un premier volet, la cinétique de cicatrisation d’une interface composée initialement de chaînes greffées recroquevillées sur un substrat et en contact avec un fondu a été mesurée et modélisée. La deuxième partie de la thèse a consisté en l’élaboration d’un dispositif expérimental permettant de cisailler un système brosse/fondu au-dessus de la température de la température transition vitreuse et de geler la conformation des chaînes greffées dans leur configuration cisaillée.

L’inversion des spectres de réflectivité neutrons associés a permis de mettre en évidence l’influence du cisaillement sur le degré d’interpénétration entre la brosse et le fondu qui régit la transmission des contraintes de friction sur ce type d’interface. Finalement, la cinétique de relaxation de chaînes greffées dans un film d’épaisseur comparable au rayon de giration des chaînes a mis en évidence une accélération de la cinétique de relaxation du système en dessous d’une épaisseur critique qui pourrait être interprétée en termes de déplacement de la température de transition vitreuse.

Contact :

Frederic Restagno