Accueil > Français > Offres d’emploi, stages, thèses, post-doctorats > Emplois d’enseignants-chercheurs > Profils de postes

Super STEM et Nanosciences


Maître de conférences

28e section Milieux denses et matériaux

Super STEM et Nanosciences

Enseignement

- Filières de formation concernées : Licence, Master, IFIPS, Création/rénovation de travaux pratiques

- Objectifs pédagogiques et besoin d’encadrement :
Le Maître de Conférence sera invité à participer de façon tout à fait significative aux nouveaux enseignements de nanosciences (en particulier expérimentaux autour des microscopes électroniques) mis en place à l’Université Paris Sud tant au niveau Licence que Master, ainsi qu’au sein de l’école d’Ingénieurs IFIPS.

Recherche

La mise en service du microscope électronique de dernière génération « Super-STEM » au sein de l’équipe de Microscopie et Spectroscopie Electroniques du Laboratoire de Physique des Solides, ouvre des perspectives nouvelles dans l’étude des objets nanométriques. Les avancées réalisées dans le domaine de la résolution spatiale (inférieure à 1Å), combinée à une résolution énergétique de 0.1-0.2 eV en spectroscopie des pertes d’énergie des électrons (EELS, ELNES), laissent entrevoir des possibilités jusqu’alors inégalées dans l’étude des structures atomiques et électroniques locales de nano-objets individuels. En particulier, il devient possible d’identifier au niveau d’une colonne atomique individuelle la nature des éléments présents, leur environnement atomique et l’état de leurs liaisons ainsi que la localisation de défauts ou d’impuretés éventuelles. Ces nouvelles possibilités instrumentales ouvrent des champs d’applications très vastes dans de nombreux domaines des nanosciences, en offrant la possibilité de corréler ces mesures locales locales à l’échelle atomique aux propriétés fonctionnelles (électroniques, magnétiques, optiques, réactivité) ou structurales (mécaniques, adhésion, frottement, lubrification) de nouvelles générations de matériaux.

Pour optimiser l’information extraite à cette échelle locale, des développements parallèles en modélisation s’avèrent plus que jamais nécessaires et un renforcement de l’équipe dans le domaine de la simulation numérique en support direct aux expériences de microscopie et spectroscopie électroniques est indispensable. Plus spécifiquement ce support aux expériences inclut plusieurs aspects : la propagation et l’interaction de sondes électronique de taille subatomique dans un solide donné, la simulation des structures atomiques de nano-objets et de leurs défauts et l’étude de leur stabilité sous irradiation électronique, la modélisation numérique des signaux spectroscopiques (structures fines sur un seuil caractéristique, par exemple).

Le profil recherché est celui d’un maître de conférences possédant de bonnes compétences en physique de la matière condensée, en nanophysique et en physique numérique dans le domaine de la modélisation ab initio des propriétés structurales et électroniques.

Le maître de conférence recruté pourra utiliser des codes de calculs conventionnels ou développés dans le cadre des différentes collaborations (codes de calculs basés sur la DFT pour l’optimisation de structures atomiques et électroniques tels que AIMPRO, FEFF, DFTB, CASTEP…) avec des équipes de théoriciens numériciens, garantissant ainsi un accès aux développements les plus récents.

Laboratoire(s) d’accueil : Laboratoire de Physique des Solides

Contact : Odile Stephan stephan@lps.u-psud.fr