Accueil > Français > Équipes > Équipes scientifiques > Matière et rayonnement > Organisation et dynamique de la matière condensée - Thématiques

Organisation et dynamique de la matière condensée - Thématiques

 

Nanotubes et nanohybrides

Retour menu précédent
Nanotubes et nanohybrides
Les structures nano-tubulaires constituent une famille de nouveaux matériaux très prometteurs. Différents aspects liés à leur structure et leur dynamique sont étudiés dans notre équipe, en faisant appel à des techniques i) de diffraction des rayons X (DRX), au laboratoire (Chambre de diffusion), et sur grands instruments (SOLEIL, ESRF) et ii) de diffusion inélastique des neutrons (LLB, ILL). Les sujets que nous étudions sont principalement : (...)


Interface physique - biologie

Retour menu précédent
Interface physique - biologie
Étude de la toxicité des nanotubes sur l’homme et l’environnement
Les utilisations industrielles en expansion des nanotubes de carbone ainsi que leurs applications potentielles en médecine rendent urgente l’évaluation des risques toxicologiques associés. Deux approches sont développées au laboratoire, en collaboration avec des biologistes et médecins (Unité INSERM 955) :
(1) l’étude de la toxicité des nanotubes bruts.
Il s’agit de (...)


Cristaux électroniques

Retour menu précédent
Cristaux électroniques
Notre activité vise à caractériser et comprendre de nouveaux états électroniques de la matière, intervenant en présence de corrélations électroniques fortes ou de basse dimensionalité. Ces nouveaux états sont étudiés par des techniques expérimentales originales. Au laboratoire, des expériences de diffusion diffuse sous conditions extrêmes de pression et de température ont été développées. Sur grands instruments, nous utilisons des techniques expérimentales (...)


Solides mésoporeux

Retour menu précédent
Solides mésoporeux : de l’élaboration à la structure
Les matériaux mésoporeux sont obtenus à partir de l’auto-assemblage de micelles de molécules de tensioactif en solution dans l’eau, autour desquelles se condense de la silice (SiO2). La taille des pores et l’épaisseur des parois sont les paramètres les plus importants qui influencent l’utilisation possible de ces matériaux. Afin d’arriver à bien contrôler ces paramètres, nous étudierons les étapes du mécanisme de leur (...)


Élastomères

Retour menu précédent
Élastomères
Cristallisation sous contrainte dans les élastomères
Certains élastomères, notamment ceux à base de caoutchouc naturel, possèdent la propriété de cristalliser partiellement spontanément au-delà d’une certaine contrainte, ce qui leur confère des propriétés mécaniques remarquables. Bien que ce phénomène soit connu depuis longtemps, un grand nombre d’aspects fondamentaux en sont encore très mal connus : cinétique de cristallisation, différence entre cristallisation (...)


Colloïdes minéraux, hybrides et supracristaux

Retour menu précédent
Colloïdes minéraux, hybrides et supracristaux
Nanoparticules organisées : suspensions cristal-liquides, matériaux hybrides et supracristaux
Les développements récents de la « chimie douce » permettent d’élaborer des suspensions colloïdales stables de nanoparticules anisotropes qui s’auto-organisent en phases cristal-liquides. Ainsi, les suspensions de bâtonnets de goethite présentent les phases isotrope, nématique, lamellaire et colonnaire. De plus, une suspension nématique (...)