Un tsunami nanoscopique dans une puce électronique

La surprenante auto-organisation de nanotubes en une phase cristal-liquide colonnaire très diluée

Emission et absorption de photons par des plasmons à l’échelle nanométrique

Comment les iridates isolants deviennent-ils conducteurs ?

Spins résonants dans un supraconducteur conventionnel (l’aluminium)

Toutes les actualités

Actualité

Un tsunami nanoscopique dans une puce électronique

24 mars 2016

Un tsunami nanoscopique dans une puce électronique

Une équipe de chercheurs du Laboratoire de Physique des Solides, un laboratoire du CNRS, Univ. Paris-Sud, Université Paris-Saclay (Orsay, France), du MagnetLab en Floride (USA), et de l’UBA-CNEA à (...)

Lire la suite

La surprenante auto-organisation de nanotubes en une phase cristal-liquide colonnaire très diluée

22 mars 2016

La surprenante auto-organisation de nanotubes en une phase cristal-liquide colonnaire très diluée

Les cristaux liquides sont actuellement utilisés pour de nombreuses applications allant des dispositifs électro-optiques d’affichage aux détergents. Ils représentent un important type de « matière (...)

Lire la suite

Emission et absorption de photons par des plasmons à l'échelle nanométrique

19 février 2016

Emission et absorption de photons par des plasmons à l’échelle nanométrique

Les propriétés optiques des nanoparticules métalliques sont dominées par les plasmons de surface (SP), des ondes de densité de charge résonantes confinées à la surface des nanoparticules. L’énergie de (...)

Lire la suite

Comment les iridates isolants deviennent-ils conducteurs ?

16 février 2016

Comment les iridates isolants deviennent-ils conducteurs ?

Pour qu’un matériau soit métallique, il faut qu’il ait des électrons « libres » de se déplacer. Pourtant, certains de ces matériaux se comportent quand même comme des isolants. On pense que les électrons (...)

Lire la suite

Spins résonants dans un supraconducteur conventionnel (l'aluminium)

11 février 2016

Spins résonants dans un supraconducteur conventionnel (l’aluminium)

Les supraconducteurs conventionnels avaient longtemps été considérés comme inertes en ce qui concerne leurs spins, en grande partie en raison de la structure de spin (singulet) des paires de (...)

Lire la suite

Twitter